Tag Archives: voyage

La grève des f***ing contrôleurs aériens

30 Juin

 

Optimized-P6240175

En ce moment en France, il y a la grève des intermittents du spectacle, celle de la SNCF (train) et depuis le jour de mon départ de Lyon vers Zagreb en Croatie, celle des contrôleurs aériens. Notre avion devait décoller vers 18hr de Lyon, mais cette histoire a commençé par 4 heures de délai de notre vol. Les dieux en haut de leur tour d’ivoire contrôlaient  les aléas du trafic aérien français.  » Vous ne passerez pas! »

Optimized-P6240177Peu importe ce que l’on nous disait pour nous rassurer, tous ces panneaux rouges n’étaient pas très encourageant. À un certain moment une employée nous a dit, à mon amie et moi, d’aller à Barcelone pour prendre notre prochain vol et que si on le ratait , la compagnie Vuelling (Low cost) nous payait une chambre d’hôtel à Barcelone.

Optimized-P6240185

 

Une chambre d’hôtel gratuite, j’ai déjà vécu ça au Japon et au Maroc, donc cette information n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd, surtout qu’on avait aucune idée où on allait dormir à Zagreb. Nous nous sommes donc rendu à Barcelone et, sur les lieux, la situation ressemblait à ça, la plus longue et lente file d’attente de l’histoire des aéroports et des gens qui dormaient partout, vraiment pas rassurant…

Optimized-P6240181On avait tous l’impression qu’on s’était fait avoir par la compagnie à Lyon qui désiraient simplement se débarrasser de nous.

Optimized-P6240183La madame était vraiment pas contente, elle avait dû se pointer trois fois à l’aéroport et à chaque fois son vol était annulé, elle avait décidé de rester et de gueuler.

Optimized-P6240191

Dès que ça a commencé à faire 12 heures que j’attendais pour arriver à destination, mon équilibre mental était en train de se dégrader,  je sentais que j’allais exploser (péter ma coche), puis pour relativiser ma situation psychique, j’ai rencontré un jeune homme dans les toilettes. Appelons le Sanchez.

Optimized-P6240204

 

Sanchez était totalement nu debout au centre des toilettes, tous ses vêtements étaient étalés au sol, il tentait de m’expliquer que c’était parce qu’ils sentaient la pisse, la sienne ou celle de quelqu’un d’autre, je n’ai pas bien compris. Il était très joyeux et heureux et souriant. Puis j’ai remarqué que toutes ses cartes de crédits et son argent était par terre près du bol de toilette. J’ai dit:

¿Es ok?

Il a dit qu’il n’y avait pas de problèmes et il riait. Donc j’ai quitté sa nudité dans une totale incompréhension. Lorsque je suis revenu au toilette plus tard, son passeport était dans le bol…

Optimized-P6240201

 Oups!

Enfin rendu au comptoir  de Vuelling, c’est là que le rêve de tout voyageur, commence. Le gars dit:  » The next fly is Friday (nous étions mardi), you can wait or chose another destination for the same price!!

Pour une raison mystérieuse, le vol Barcelone-Zagreb survole l’espace aérien de la France.

Donc nous allons à Belgrade en Serbie à la place. Il ne nous a pas offert d’hôtel, mais j’ai demandé et j’ai reçu. Il est aussi possible de se faire rembourser nos repas à l’aéroport à ce qu’il parait. Toujours dans le doute, la navette vers l’hôtel n’arrive pas… Entre Vuelling et ses usagés la confiance ne règne plus et tout le monde est très fatigué.

Optimized-P6240207

Puis, ce fut Renaissance Hotel, une chambre plus coûteuse que notre billet d’avion.

Optimized-P6240210Nous étions un peu en état d’euphorie. Oh my god et le buffet déjeuner digne de Rihanna.

Optimized-P6250235

Une chambre qui te fait entrevoir la vie des gens riches et célèbres.

Optimized-P6250255

Finalement, on est passé à deux doigts de rater le vol le lendemain et c’était une course effrénée digne de Home Alone. Sauf qu’à ce moment, sur le bord de la piscine surplombant Barcelone, tout ça n »est que de l’histoire qui n’a pas été écrite. Le calme avant la tempête.

Optimized-P6250268

 

Le Togo c’est différent

9 Oct

P1050635Un article sur les différences entre le Togo et le Québec pourrait durer plusieurs pages, mais comme on dit ici après avoir parlé pendant trop longtemps sur le même sujet: « voilà de façon brève ». Il risque d’avoir plusieurs généralités qui ne sont pas nécessairement perçus de la même façon par tous les togolais.

  • Yovo yovo bonsoir ça va bien merci!

Au début ça surprend de se faire dire le blanc (yovo) quand tu passes dans la rue puis après des millions de fois, ça énerve franchement. En plus il y a des variantes pour chaque langue.   Au Togo les enfants chantent une comptine (que si je trouve la personne qui leur a appris) : Yovo yovo bonsoir, ça va bien merci!

Je suis arrivé à l’étape où je les ignore tous, sauf s’ils crient de façon trop hystérique et bien je m’arrête pour les gronder comme quoi ça ne se fait pas. On me dit souvent des phrases du genre: Tu ne peux pas faire ça toi, tu es blanc, comme par exemple lorsque je vais chercher de l’eau. « Quoi, blanc comme tu es et tu peux manger la pâte? » – Oui, je peux manger de la pâte, mais pas chaque jour.

J’imagine un Togolais dans le mile-end qui marche avec son Bagel et tous les gens font : Et toi le noir, tu peux manger le bagel? Et des bébés qui pleurent et hurlent sur son passage.

  • Prendre sa douche

Je n’ai pas d’eau chez moi. Depuis que je suis arrivé en  mai, la toilette et la douche  fonctionnent de la même façon que mon frigo, c’est à dire, pas du tout. Pour flusher ou se laver il faut aller chercher l’eau au coin de la rue, la transvider dans une grosse poubelle, puis dans un sceau. Tout ça pour prendre une douche avec un sceau d’eau froide…

gif-eau

ça prend un peu plus de 3 bidons pour remplir la poubelle. Dans le coin il y a la poule qui squattait chez moi. Mais, les poussins sortis de leurs coquilles, elle est partie.

P1050671

  • Les jumeaux

nous deux yeux

En Afrique (J’ai toujours de la misère à commencer mes phrases ainsi tellement l’Afrique c’est immense, mais bon tout le monde le fait ici.), le premier des jumeaux qui sort c’est le plus jeune, alors que le deuxième c’est le plus vieux. C’est qu’ici, les plus vieux envoient toujours les plus jeunes faire des commissions, du genre, va voir si la vie vaut la peine d’être vécue hors du ventre de maman ou va m’acheter des cigarettes. En Évé, le premier sorti (mon frère, le plus jeune), on dit étsé et le dernier sorti (moi, le plus vieux), on dit atsou.

J’ai souvent entendu que les jumeaux sont magiques. Tous les jumeaux « voient », c’est à dire qu’ils ont des yeux derrière la tête, qu’ils ont 4 yeux. Au Burkina Faso, ils faisaient mendier les jumeaux, mais ça j’ai jamais compris le concept même après me l’avoir fait expliquer plusieurs fois. J’aime bien l’Afrique aussi parce que souvent je ne comprends pas trop.

  • Le travail manuel

C’est carrément devenu un complexe pour moi, les jeunes togolais sont presque tous musclés et « cut », j’ai même l’impression que certains ne font rien tout en mangeant de la bouffe grasse et pourtant gardent la forme alors que moi qui fait du vélo continuellement continue de prendre du bedon. Mais il y a aussi beaucoup de gens qui travaillent très dur au Togo:

Les femmes balayeuses de routes

P1050615Je ne sais pas combien elles sont payées, mais ça doit pas être beaucoup et c’est presque toujours des vieilles femmes.

Les casseurs de route

P1040928Casser une route à coup de masse au gros soleil tapant, ça doit être dur sur le système.

Les vendeuses ambulantes

P1040083Ok, vendre des petits chiots tout cutes sur le bord de la mer, c’est pas si mal, mais c’est différent lorsqu’il faut transporter des sacs de riz de 50 kg toute la journée en plein trafic du grand marché avec un bébé dans le dos et le soleil sur la tête.

Les enfants remplisseurs de nids de poules

En allant au Nord, à certains endroits au milieu de nulle part où la route était « mauvaise », juste avant le passage de notre voiture des enfants couraient sur la route pour verser de la terre dans les trous. Je n’ai pas de photo parce que j’étais occupé à leur donner 200 Francs pour les remercier. Cependant les enfants ne devraient pas travailler, je suis justement en train de monter un documentaire sur la traite et le trafic des enfants au Togo.

  • La protection de l’environnement

Malheureusement au Togo et dans tous les pays que j’ai visité en Afrique,  les sachets de plastiques sont en train d’envahir le continent, c’est un sacré problème. C’est devenu dans les mentalités d’offrir un sachet avec n’importe quel achat ou même de le doubler. Si tu refuses les sachets, les vendeurs te disent: « Ce n’est pas bon, les gens vont voir ce que tu as acheté. » Au final on ne sait plus quoi faire de tout ce plastique.

P1040813 Brûler les déchets est aussi très fréquent, c’est vraiment mauvais de brûler du plastique, mais souvent les gens n’ont pas d’argent pour payer les vidangeurs et le gouvernement n’a pas mis en place un système de recyclage.

P1050732

  • Le gouvernement

Au Togo c’est la même famille au pouvoir depuis 50 ans… sans commentaire.

  • Varia 

Ici les sous-verres sont des sur-verres, c’est pour les mouches.

Quand tu bois de l’alcool tu en verses un peu sur le sol pour les ancêtres.

Les poulets locaux on appelle ça poulet bicyclette parce qu’ils sont petits et coriaces comme s’ils avaient fait beaucoup de sport. P1050114Au Togo ils sont pas encore à l’étape Bixi et en plus tous les taxi-moto (zemidjan) perdraient leur travail. Ils font pas trop d’argent avec moi en tout cas, vive le vélo! « Yovo le kou kéké », et oui, je sais faire du vélo.

J’ai vu des décroteurs d’orteils ambulants. ( manucure) On les reconnait au son.

Les réglementations ne sont pas les mêmes ici.

P1040822

Le prochain article portera sur un autre pays puisque je pars pour le Bénin dimanche dans un de ces transports en commun. Le Bénin, le pays du Voodoo…

Aéroport de Lomé

16 Mai

Après l’aéroport super géante et lustrée de Paris ou ils nettoient les toilettes si souvent que tu te fais coincer derrière la grille lorsque tu fais un numéro 2 en lisant la revue de l’aéroport, arriver à l’aéroport Gnassingbé Eyadema de Lomé au Togo, ça fait du bien. Un vent de fraicheur dans la chaleur.  Je me suis rappelé l’ambiance et l’odeur de l’Afrique automatiquement. 31 degré. 19 hr. La nuit. Je tape sur un clavier Azerty en écoutant le son des motos.  Trois affiches t’accueillent; une annonce de cellulaire ( que je possède désormais d’ailleurs); une de l’Ecobank pour papa (héros) et une de l’ancien « chef » de l’état dont l’aéroport porte le nom. Sous cette dernière affiche centrale  il est inscrit:  » Dans nos cœurs pour toujours ». En ce moment à mes côtés il y a mon nouvel ami Vincent qui vous salut.  L’aéroport est grand comme le Duty Free de l’éroport de Paris et le duty free comme la toilette où je suis resté coinçé à l’aéroport de Paris. Ce qui m’a le plus marqué est que l’homme qui ramasse nos carnets de vaccination pour vérifier notre certificat contre la fièvre jaune, étrangement,  portait un sarrau pour avoir l’air d’un professionnel de la santé et il y a une quelconque affiche à la fin de l’interminable fil d’attente. Une vieille  affiche toute déchirée qui met en garde contre le AH1N1.  Pour terminer je tiens à préciser que le gars qui regarde les images rayons -X m’a interpellé. Ce jeune homme m’a fait mettre de côté avec mon gros sac et là je me suis dit : « Oh oh ».

JEUNE DOUANIER

Venez ici monsieur.

Je me suis déplacé de côté.

JEUNE DOUANIER

J’ai vu que vous avez des petits trucs dans le gros sac, qu’est-ce que c’est? Vous avez des instruments de musique, du matériel électronique?

MOI

Ah ça! Ce  sont des trucs pour ma caméra, des cassettes, une lampe, des fils de micros.

JEUNE DOUANIER

Pas d’instruments de musique,  des radios, cellulaires.

MOI

Non, seulement des cassettes.

JEUNE DOUANIER

Et mon ami tu n’as rien pour moi, il faut me faire cadeau, je vais ramener ça à la maison.

MOI

Non; tout ce que j’ai c’est pour le travail, si tu je te donne ça, moi je ne pourrais plus faire mon travail.

JEUNE DOUANIER

Tu es  certain pas de cadeau pour moi.

MOI

Non, pardon mais bonne soirée.

JEUNE DOUANIER

Bon séjour au Togo

%d blogueurs aiment cette page :