Archive | Subsistances RSS feed for this section

Dans la république du bonheur

10 Juin

dans_la_republique_du_bonheur_281px

C’est ce soir qu’aura lieu la première de la pièce Dans la république du bonheur. 

Texte de Martin Crimp et mise en scène de Élise Vigier et Marcial Di Fonzo Bo.

J’espère que vous aurez la chance d’y assister. j’ai filmé la générale et j’y ai trouvé mon bonheur. Comme on dit.

Un des aspects de mon stage qui est vraiment intéressant c’est que j’ai la chance de rencontrer les artistes et de créer des liens le temps de leur passage.

Pour plus d’informations sur la pièce voici les deux vidéos que j’ai créées lors de mon stage, l’interview et le teaser ainsi que le lien des Subsistances.

Je filme une représentation avec public demain soir.

Bon théâtre !

 

 

Vous allez voir, ça va être super bon!

http://www.les-subs.com/evenement/dans-la-republique-du-bonheur/

SUBS_logo_bleu_simple_RVB

 

 

 

 

Ma mi-stage en vidéos

24 Avr

Miss Doly / Marcel et ses Drôles de Femmes ©R. Etienne / item (mars 14)

Du coup (expression numéro 1 ici, le tsé genre français), c’est vrai que la moitié de mon stage a un peu été dépassée puisque je suis aux Subsistances à Lyon depuis le 13 janvier dernier, mais c’était plus facile pour le titre. Voici certaines de mes réalisations. Par exemple, si vous voulez voir le plan qui résulte de la photo du haut, ce sera dans la vidéo:

Retour sur le Week_End d’anniversaire Ça Va ?

Il n’ a pas encore la vidéo cumulative des dix ans puisqu’elle n’est pas encore en ligne, mais elle est terminée et sera sur la toile d’ici la fin de mon stage le 20 juin.

 

 

En passant ce n’est pas grave si vous n’avez pas tout visionné.

Aire de jeu

17 Fév

Et voilà, ça c’est passé aux Subsistances à Lyon.

Le festival Aire de jeu avec Nico Muhly

Sans titre-2

Si comme moi, vous ne connaissiez pas le compositeur Nico Muhly, voici Drones and Piano:

C’était pas mal intéressant de participer à cette expérience, j’ai même eu des tâches hors du commun comme aller chercher un danseur chez le médecin et le ramener en chaise roulante et jouer à l’apprenti infirmier ( et j’ai pas dit jouer au docteur) parce qu’il avait le dos complètement coincé juste avant son spectacle. Heureusement il a réussi à faire 2 présentations sur 4…

kyle-web

Tout de même, c’est surprenant la vitesse à laquelle il s’est rétabli de son mal de dos, dire que deux jours avant, je m’improvisais traducteur entre lui et le médecin pendant que je le regardais se faire piquer dans la fesse. C’est pas facile sur le corps et la caboche d’être un danseur professionnel. Un gars super gentil ce Kyle Abraham et son spectacle était vraiment excellent. Il y a un extrait dans la vidéo un peu plus loin.

11030031

Le concept du Festival Aire de jeu c’est :

1 Compositeur + des chorégraphes + des musiciens sur scène = des spectacles de danse contemporaine

Ce qui est intéressant c’est qu’il y a en a pour tout les goûts et qu’on peut découvrir des créations assez originales, comme ce spectacle de Yasmeen Godder: Lie like a Lyon

11030005

11030011Yasmeen Godder est une danseuse et chorégraphe incroyable. J’ai beaucoup aimé son spectacle, une chose est sure c’est que ça sort de l’ordinaire et je ne parle pas seulement de danser avec une tête de lion sur la tête. Cette femme est tellement gentille, elle me manque déjà, c’est ce qu’on appelle une belle rencontre. On voit tout de suite que c’est une personne sensible et ouverte et en même temps qui possède une créativité débridée.

11030008

Puisque je suis stagiaire en captation et montage vidéo aux Subsistances, j’ai fait un petit montage retour sur Aire de jeu de cet année. Je vous encourage donc à mettre la musique à pause le temps de cette vidéo.

C’est quand même incroyable le nombre d’heure de captation pour faire une si courte vidéo. Pour la cause je me suis tapé les rushs pendant plusieurs heures. Il y avait un spectacle qui durait 1h30, celui, quelque peu conceptuel de Laurent Chétouane, je l’ai regardé encore et encore. Premièrement parce que j’ai dû faire une vidéo à partir d »image de répétition comme teaser au spectacle  et ensuite pour regarder mes rushs et ceux de l’autre vidéaste.

11020001

J’appelle ça l’effet gros pot de crème glacée ou la semaine ou j’ai fait une trop grosse soupe de poisson style chinois avec des ingrédients bizarres et non identifiés. C’est justement la même semaine, que le montage de ce spectacle. Sur le coup, je me suis dit:  » Ah c’est poétique, un genre de balais hypster » puis je l’ai remâché et remâché comme un ruminant, puis je me sentais comme ça:

11020006Mais tous les goûts sont dans la nature, à ce qu’on dit, c’était notamment le spectacle préféré de mes patrons. J’ai surtout été flabergasté par la communion qui existait entre les membres de cette troupe pour les avoir observé pendant une semaine. C’est là que je suis sorti de ma zone de confort et que je me suis dit que je comprenais juste pas! Je me suis dit la même chose en fin de semaine à la convention de tatouage alors qu’un gars (supposément le record de piercing autour de la bouche), se faisait pendre avec des crochets par la peau des fesses alors qu’une autre le tirait par la peau de ses omoplates en dansant en souliers plateformes sur du Ganja White Night.

11020018

J’ai compris qu’être danseur, ça prend beaucoup de conditionnement mental et physique. Lors du spectacle de Yuval Pick, la performance des deux interprètes semblait assez physique, déjà de se relever de par terre sans ses mains ce n’est pas donné à tout le monde, donc en continu c’est une autre paire de manche. C’était pas mal pantoute cette chorégraphie et j’ai bien apprécié l’éclairage.

Séquence 03.Image fixe001Les chorégraphes ont tous choisi de travailler avec le silence, ces moments entre les partitions musicales qui était parfois peuplés de pas sur le sols, de cris, du froissement d’un costume brillant ou dans ce cas-ci, de la respiration de deux filles essoufflées. (voir mon dernier article pour l’interview de Yuval Pick et ainsi mieux comprendre son travail)

Séquence 03.Image fixe002

Ensuite il y a eu une rencontre entre les différents intervenants et le public et on a bien rit de la personnalité loufoque de Nico Muhly et de ses blagues, des blagues que visiblement, la traductrice n’a pas trop comprises. « La madame était pas contente »

11040012

Merci bien de continuer à me lire, à me partager et à me laisser des commentaires.

%d blogueurs aiment cette page :