Fuite ou quête de l’invisible

23 Juil

Encore une fois, mon histoire se répète.

J’ai décidé, encore une fois de partir vers de meilleurs horizons  et encore une fois c’est la page blanche devant moi.

Pourtant, cette fois-ci, je ne sais pas si j’adore ça, je suis parti très très rapidement et je suis encore sous le choc.

Encore une fois la désillusion amoureuse.

Adieu Montréal, je te quitte.

Mais cette fois-ci je pars pour réfléchir sur moi-même, c’est important.

Mais assez parlé de moi, parlons de vous.

Que pensez vous de ma situation, est-ce que je suis en train de fuir mes maux ou est-ce que aujourd’hui est le premier jour du reste de ma vie? Avez vous déjà vécu une situation similaire de façon répétitive comme moi?  Souvent on me reproche de faire de la fuite  en partant toujours en Afrique, mais de mon côté c’est de la quête, la fuite c’est ce que je vis  à Montréal quand je ne suis pas bien.  Selon moi la fuite c’est tout à fait autre chose que de partir seul dans un endroit nouveaux pour affronter l’invisible, ce que l’on ne connait pas. Peut-être que pour vous je devrais me sédentariser avoir une maison et des enfants, c’est une alternative que beaucoup préfère à faire du pouce sur le bord de la route quand tu as 30 ans.  Laissez moi des commentaires pour me permettre de mieux analyser ma situation et la votre.

Je ne suis pas branché, je n’ai pas de facebook parce que ça me dit rien, mais je veux des nouvelles.

La principale raison de ce blog est de partager, mais il y a de moins en moins de commentaires, c’est poche…

C’était bien le temps des commentaires.

Donc là je pars vers Chicoutimi pour la session d’Automne, je vais faire le certificat en cinéma et vidéo. D’ici là, probablement que je vais aller vendre des colliers à Tadoussac et marcher sur le dos des baleines. Ensuite, gros points d’interrogation, mais je sais qu’il y a un Rainbow Gathering proche de la tuque.

Je ne sais pas trop, mais une chose est certaine, aller à tadoussac, vivre dans cet endroit pleins de lichens  et de mousse sur les roches et surtout rencontrer des gens, ça va être bénéfique.

N’hésitez pas à venir me rendre visite , je serais à l’auberge de jeunesse de Tadoussac en train de vendre mes colliers africains.

Ainsi le nomade a parlé.

 » Dans la vie nous n’avons pas le temps d’être nous mêmes, nous n’avons que le temps d’être heureux. » – Albert Camus

PS: Contactez moi si quelqu’un connait une personne qui cherche une chambre pour le mois d’août seulement.  Merci

11 Réponses to “Fuite ou quête de l’invisible”

  1. bontemps Alexis 19 novembre 2012 à 11 h 07 min #

    Hello Guillaume, 2 mois après que tu me l’ai demandé, je suis là 🙂 pas oublié.
    Que pourrais-je bien te répondre à ce texte transparent.
    Je suis tout d’abord très content de t’avoir rencontrer!
    Je pense que les réponses aux questions que tu te poses sont en toi, tout ce qui se répète n’a pour but qu’une seul et unique chose, apprendre ce qu’on a pas encore appris dans cette situation.
    J’ai lu pas mal de choses dans les commentaires, et j’ai vu pas mal de choses en te rencontrant.
    Pour la méditation, je définirais ça comme une introspéction, c’est en gros faire le vide et laisser la vie couler en nous. C’est videz le bol pour le remplir de nouvelles choses ou en découvrir de nouvelles sur nous.
    Comment faire?? S’assoir et pratiquer, essayer de ne penser à rien.
    Quel beau défis!!
    Plus difficile à mon avis que de faire 200km dans les montagnes avec de l’eau et du riz :).
    Tu es un être généreux, sensible, bon et intéressant.
    Mais tu vit en cherchant l’amour des gens, un peu comme moi ;), il faut que tu apprennes à t’aimer toi pour ce que tu es!
    Je vais te mettre le seul et unique mail que je me sois envoyé dans ma vie (écrit pendant mon voyage au Québec) et qui reflète mon âme, peut-être contient t-il une aide pour toi.

    Mail:

    Hello Alex,
    Je t’ecris parce que je te vois.
    Je sais que ton coeur souffre de ce qu’il a été.
    Mais il faut que tu sois fort parce que tu es un mec exceptionnel!
    Je sais que tu fuis d’un tas de manieres mais n’oublie pas ou tu es et ce que tu fais.
    Car peu de gens sont capable de faire ce que tu fais.
    Tu es seul dans l’inconnu, face a toi meme.
    Je voudrais te dire que je suis fiere de toi!
    Arrete de te juger et apprend a t’aimer.
    Tu n’as besoin de rien ni personne, le bonheur se trouve en toi!
    Maintenant regardons qui tu es.
    Tu as toujours pris sur toi et refouler tes vrai sentiments.
    C’est dur pour le moment parce que tu acceptes ce que tu es, mais vois que tu change et que tu as choisis de travailler sur toi.
    Apprend a aimer meme le plus dark en toi, ne le rejette pas aide le.
    Ils en a besoin!
    Je sais que tu as du mal avec ca mais je t’aime!!!!!
    Tu as tout laché pour te retrouver alors sois, toi meme, fiere de toi et continue.
    Le plan est avec toi et ne te laissera jamais tomber.
    Maintenant, a toi d’être la pour toi!
    Je serais toujours dans ton coeur pour toi quand ca ira mal alors fonce et ne te retourne plus.
    JE T’AIME!!!!!!!!!!!!!!

    Quel mail…. j’en ai des frissons partout :)!

    La fuite c’est quoi??
    Je pense que ce que fuis le plus l’être humain c’est le vide, car c’est dans le vide que les choses changent, ou se révèle sous leurs vraies jours, que l’on fait de nouvelles découvertes.
    Est-ce que tu fuis en partant? Peut-être ou peut-être pas, qui pourrais répondre à cette question à part toi??

    Accepte tes peurs, elles sont un bon guide pour te montrer le chemin à suivre.
    Mais ne t’oublie pas TOI en chemin.
    Le monde est un gigantesque miroir qui nous reflète à chacun ce que l’on est.
    Tout ne vient toujours que de nous.

    Voilà.

    Au plaisir d’avoir de tes news, je te souhaite plein de courage et de foi en toi et l’univers!

    Love, ton ami Alexis Bontemps

  2. rÉGINE 26 août 2012 à 2 h 06 min #

    salut Guillaume,

    je crois que l’on passe un peu tous par la, mais tu as une fculté inédite de te renouveller, tu vois tu vas commencer ton certifcat, cette année pour moi a été terrible, ou remplie de cadeau, d’occasions de changer , mais c’est dur en ostie, moi, aussi je fais face a une rupture, mintenant

    Prends soin de toi, je vois combien la nature t’apporte, vas chercher tes forces, ne juge pas trop tes points faibles.

    Bonne route, il faut prendre pas mal de chemins, parfois et on ne sait pas ou ils aboutissent.

    C’es tun plaisir de te lire, tu es courAGEUX DE PARTAGER TES ÉTATS D’ÂME.

    RÉGINE

  3. Guillaume Internoscia 25 juillet 2012 à 16 h 21 min #

    Merci tout le monde pour vos commentaires.
    C’est de ça que j’avais besoin, ça et le petit lac dans lequel je me suis baigné avec des personnes pas mal intéressantes tantôt. Mais pour ce qui est de la méditation, je ne sais pas par où commencer. Je ne connais pas ça… xxxxx

  4. Frederique Berube 24 juillet 2012 à 18 h 41 min #

    Salut toi!

    D’après moi, que ce soit une quête ou une fuite, ce n’est pas vraiment important.
    Une baleine serait venu te visiter dans tes rêves pour te demander d’aller lui frotter le dos que cela reviendrait au même 🙂

    Ma vie est aussi remplie de cycles, de situations similaires qui reviennent souvent. Je n’ai aucune idée si le lieu influence la chose… Une des vérités sur laquelle je peux m’appuyer c’est que le monde est en constant mouvement. Ca me rassure de savoir cela. Et puis, la méditation en général et la méditation Vipassana m’aide vraiment beaucoup.

    Les expériences quand on les observes aides probablement toujours à mieux se connaitre, non? Et puis l’air pur, l’eau, les montagnes, les baleines ca peut clairement pas faire de tord!

    xxx Gros calin xxx

    Fred

  5. raq 24 juillet 2012 à 14 h 42 min #

    cher guillaume
    et te voilà encore en train de nous faire « nous » parler – et si! c’est un de tes grands talents – d’ouvrir au monde ton coeur – ton âme et les mettre au grand vent! pour que nous – nous aussi devenons ouverts à ce que nos coeurs nous disent. Et même les baleines t’entendent et se rallient à toi comme nous. La grande joie? ne jamais arrêter de se chercher – mais comment ? le soi est en nous et nous n’avons qu’à le retrouver dans la silence et ce silence est indépendant du lieu physique où tu te trouves. Maison, chemin, barraque, augerge, hutte, ciel étoilé. Le soi est toi et il s’exprime malgré toi! alors rentre chez toi, moi j’aime ton chez toi! je le reçois chaque fois que tu écris, que tu parles, que tu crée, il est partout – peut¸être tu ne t’es pas arrêter souvent ou assez longtemps pour y prende goût.
    Et si tu veux vraiment rentrer chez toi, je te recommande plutôt the spiritual gathering que les algonquins de maniwaki tiennent au premier week-end d’août, arrive le vendredi avec ta tente et bouffe et fait part des sweat lodges de samedi et dimanche ainsi que les enseignements autour du feu sacré les samedi et dimanche matin – je suis sure que ces moments t’aideront à juste trouver le silence dont je crois que tu as besoin. je peux t’en parler plus si tu veux. Je ne te recommande pas le rainbow gathering! (

    Merci jacques pour ton commentaire je l’ai bien apprécié

  6. Suzanne Bettez 24 juillet 2012 à 8 h 59 min #

    Salut mon bel ami, de la part d’une femme qui vit sur les rochers et les lichens… et qui en est encore émue, un an et demi après.

    Le travail d’une vie est de coïncider avec soi-même. Habiter ce corps prêté comme nul autre.

    Et ceci, enfin retrouvé (dans le livre magnifique de Sue Hubbell « Une année à la campagne ») de Rainer Maria Rilke :  » … Soyez patients en face de tout ce qui n’est pas résolu dans votre coeur. Essayez d’aimer vos questions elles-mêmes… Ne cherchez pas… des réponses qui ne peuvent vous être apportées, parce que vous ne saurez pas les vivre. Et il s’agit précisément de tout vivre. Ne vivez pour l’instant que vos questions. Peut-être simplement… finirez-vous par entrer insensiblement, un jour, dans les réponses ».

    De tout coeur avec toi. Suzanne.

  7. Haidara 24 juillet 2012 à 4 h 08 min #

    bonjour G du courage on dit ;qui cherche trouve; un jour tu va y arrivée bonne chance

  8. Lefort Gérard 23 juillet 2012 à 14 h 00 min #

    Bonjour Guillaume,
    Un de mes oncles, Gérard Lauriette, disait : « on ne rencontre que soi sur les chemins du hasard ».
    Tes nombreux voyages montrent que tu te cherches. D’un autre côté, tu parles d’une nouvelle déception amoureuse. Comme tout un chacun ne cherches-tu pas tout simplement quelqu’un pour t’accompagner dans ta vie ?
    Changer d’environnement ne change pas le problème, tu l’ammènes avec toi.
    À Tadussac, où nous nous sommes rencontrés, tu feras un bon break, mais après pense à toi, pose toi, règle tes problèmes avant de vouloir régler ceux des autres.
    Voici ce que je peux te dire dans un premier temps.
    Bon courage, bon mois d’août.
    Gérard

  9. Jacques Internoscia 23 juillet 2012 à 13 h 59 min #

    Que tu voyages ou que tu deviennes casanier, l’important c’est que tu finalises ce que tu entreprends. Tu pars à Chicoutimi pour finir ton bac dans l’orientation de ton choix, c’est ça qui compte. Si tu changes d’idée et que tu repars sur la route, là ça commencera à ressembler à de la procrastination. Tu es un voyageur, peut-être un peu comme ton père, c’est ce que tu aimes. La preuve, tu es aussi guide aventure…

    Finalises tes projets pour avancer dans la vie et dans ta carrière. Des accomplissements te donneront l’énergie pour aller plus loin.

  10. Guillaume Internoscia 23 juillet 2012 à 13 h 50 min #

    Wow! Ça c’est le genre de commentaire que je vais devoir relire plusieurs fois pour bien le comprendre et me comprendre. Merci

  11. Samuele 23 juillet 2012 à 13 h 44 min #

    « Pour qu’il t’arrive quelque chose de différent, tu dois faire quelque chose de différent » C’est le meilleur conseil qu’on m’a donné.
    La ligne est mince entre la quête et la fuite et si changer d’air permet de rafraichir la perspective, ce qui nous garde dans un pattern quelconque nous suivra jusqu’au bout du monde puisqu’il habite notre esprit. Une situation de vie qui se répète est un peu le signe qu’il y a encore quelque chose à comprendre. Comme dans les jeux vidéo; tant qu’on ne combat pas le monstre du tableau, on ne peut pas passer au suivant…
    La méditation peut aussi aider énormément en agissant comme une vidange de l’esprit. Ressasser les souvenirs, n’est pas la meilleure façon de passer à autre chose.

    Et se caser pour faire des enfants ne réglera aucun problème, je te le jure!

    xx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :