Archive | avril, 2012

Colliers africains

25 Avr

Fabriquer des colliers. C’est une idée que j’ai eu au Burkina Faso en 2010 alors que j’étais avec mon ami Sidiki Yanogo qui pratiquait déjà le montage de colliers. Donc j’ai acheté beaucoup de billes au marché de Ouagadougou et j’ai commencé l’enfilage de billes. Il y a des billes en os de chameau, en verre, en bronze, en bois et d’autres faites de graines d’arbres. Je me rappelle que ce fut tout une aventure de me promener dans les marchés et de marchander pour trouver  tout ce que je cherchais. Il faut avoir le temps de s’asseoir et de prendre le thé. S’intéresser à l’autre. Boire un sachet d’eau parce qu’il fait trop chaud. Je suis resté une semaine au marché de Ouagadougou au Burkina Faso.  De là viennent la majorité de mes billes, mais il m’en restait du Ghana le voyage d’avant puis j’en ai acheté à Bamako au Mali le voyage d’après.

En cliquant sur l’image suivante vous accédez  à tous les différents modèles.

Merci de me faire de la publicité.

Guillaume

La rébellion Touareg au Nord du Mali

5 Avr

Lorsque j’étais au Mali, je ne voulais pas trop parler de ce sujet sur mon blog, mais maintenant que la situation a dégénéré et qu’on en entend parler  partout dans les médias, j’ai décidé de traiter le sujet. C’est en effet un étrange choc du retour que de voir sur un grand écran à la station de métro Lionel Groulx, des images d’un coup d’état qui est arrivé deux semaines après mon retour…

Ceux qui ont lu mon article précédant son déjà au courant qu’il y a eu un coup d’état récemment au Mali, sinon ils l’ont sûrement appris par les médias. C’est la première fois que je reviens d’un pays Africain et qu’on parle de se même pays dans les journaux ou à la TV. Normalement on ne parle pas du Mali ou du Burkina Faso dans les médias alors que soudainement le visage d’Amadou Sanogo est plus connu que celui d’ATT, Amadou Toumani Touré.

Maintenant, la situation est encore plus complexes , pendant que les putschistes s’attaquaient à la colline du pouvoir à Bamako en traitant le gouvernement d’incompétent contre la rébellion au nord, ils ont justement perdu le nord du Pays et ils risquent de se faire couper les vivres par toutes la sous-région. Les villes de Tombouctou, Gao et Kidal ont été prises, que ce soit par le mouvement salafiste Ançar dine qui veut imposer la charia dans la région ou par le Mouvement National de la Libération de l’Azawad (MNLA). L’Azawad c’est la région instable au Nord du Mali.  Il y a aussi Al-Quaïda pour un Magreb Islamiste (AQMI) qui est dans l’histoire.

Le Mali se retrouve donc à devoir gérer le coup d’état des militaires du  Comité National pour le Redressement de la Démocratie et la Restauration de l’État (CNRDR) à Bamako et les conséquences reliées ainsi que la prise du nord du pays par différents groupes arméess, que ce soit pour l’indépendance du territoire ou l’instauration de la charia, des rebelles souvent formés et armés par l’ancien régime de Mouammar Kadhafi.  Puis il y a des sanctions possibles de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), et des centaines de milliers de réfugiés.

Le MNLA a annoncé la fin de ses opérations militaires, ils se sont arrêtés à Mopti là où j’ai passé 4 jours entre noël et le jour de l’an. En ce moment les rebelles du MNLA vont devoir s’occuper de leurs différents avec les mouvements islamistes:

http://afrique.blog.lemonde.fr/2012/04/05/les-rebelles-touareg-en-guerre-contre-al-qaida-au-maghreb-islamique/

Moi ça me fait penser à Mohamed mon ami songhaï (koroboro ké en bambara) qui vient de Gao, j’aimerais pouvoir en parler avec lui.  Ça me fait penser aux différents boutiquiers tamalchek (Touareg en bambara) ou Maures que je croisais à Bamako et aux différents vendeurs d’artisanat  qui déjà lors de ma visite, souffraient du manque de touristes et de la difficulté de se procurer de l’artisanat venant du Nord. Je me demande aussi comment mes amis du travail se sentent par rapport à cette situation.

C’est inattendu comme situation, un coup de tête peut avoir tant de repercussions, même dans un pays qui semblait stable comme le Mali.

Je souhaite le meilleur au peuple malien.

%d blogueurs aiment cette page :