Le cousinage à plaisanteries

17 Oct

Aussi appellé parents à plaisanteries, c’est en fait cette ambiance que créer le fait de connaître le passé relié à son nom de famille et à son ethnie.  Évidemment pour un étranger comme moi, c’est un peu difficile à suivre, mais c’est définitivement  une des beautés de la culture de l’Afrique de l’Ouest et ça fait rire les gens. Un exemple: moi ici je me suis autoproclamé Keïta m’inspirant d’un inconnu dans la rue, chaque fois que je me présente la personne me demande mon nom de famille ( i jamu ko di) après m’avoir demandé mon prénom ( i togo ko di), si mon prénom n’offre aucune réaction à part d’être le même que le premier ministre ivoirien (Guillaume Soro) mon nom de famille malien suscite toujours des réactions dépendamment de la personne avec laquelle j’intéragis. On peut me dire des c’est bon (a ka nyi) ouc’est pas bon ( a man nyi) ou des toi tu es mon esclave ou ah oui tu aimes les cacaouètes. Ce qui est bien c’est qu’on va jamais me taper sur la gueule, et qu’on va toujours en rire.

Pourquoi les cousinages à plaisanterie aident à l’ambiance de paix selon moi. Premièrement parce qu’ici chaque nom de famille a eu son heure de gloire, Soundjata keïta c’était le roi de l’empereur mandingue au 12 e siècle, il n’y a pas un nom meilleur que l’autre si vous voyez ce que je veux dire.  De plus il y a eu beaucoup de métissages entre les ethnies, donc un Diarra ne va pas commencer à massacrer les Tooré parce qu’il risque de faire du mal à sa belle soeur ou autre. Vu que je ne suis pas un griot (voir article  baptême à la malienne) ou un local, j’ai de la misère à savoir qui sont  mes esclaves en tant que Keïta ou qui mange tels ou tels trucs, les Diarra c’est les haricots je crois, mais je suis pas sure. Moi en tout cas j’aime bien les peanuts donc Keïta ça me va bien.   Ici il est possible de voir un spectacle d’humoriste qui ne fait que des parents à plaisanterie et tout le monde va rire sauf moi parce que je ne vais rien comprendre. Mais c’est toujours bien de voir les gens rirent.

Vous pouvez toujours amener des commentaires à cet article pour démystifier les cousinages.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cousinage_%C3%A0_plaisanterie

http://fr.wikipedia.org/wiki/Soundiata_Ke%C3%AFta

4 Réponses to “Le cousinage à plaisanteries”

  1. Emilio 17 novembre 2011 à 4 h 50 min #

    I found the info on this blog useful.

  2. lajessik 19 octobre 2011 à 13 h 25 min #

    hehe guillaume tu me fais revivre en te lisant 😛 le cousinag a plaisanterie me manque beaucouop .. j’aimais vraiment taquiner les gens a ce propos ainsi que me faire taquiner 😛 !! amuse toi bien et une fois que tu a bien percer les plaisanteries peuvent durer des heures 🙂 ! continue xx

  3. Guillaume Internoscia 18 octobre 2011 à 15 h 28 min #

    I learn that language in Bobo-Dioulasso in Burkina Faso, my friend Abdoul is from sénégal so every body talk to him in Bambara because he is black but he dont understand.

  4. Jan 18 octobre 2011 à 11 h 48 min #

    yo Guillaume!

    read your article about the ‘cousinage’. Interesting haha. And the Bambara, do you catch that in the street or from your friend Abdoul?

    saludo,

    Jan (dutch guy from the maison catholique)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :